Welcome to HIGH SPEED RAIL CANADA

Québec et Montréal scellent le sort du TGF

Le Devoir - Marie-Michèle Sioui à Québec5 mai 2018 Montréal
   
English follows

Valérie Plante et Régis Labeaume ont scellé vendredi leur appui à un projet de train à grande fréquence (TGF), qui pourrait relier les deux villes qu’ils dirigent, Québec et Montréal.

Dans un discours devant la Chambre de commerce de Québec, la mairesse de Montréal a souligné l’importance de permettre aux projets de TGF et de Réseau électrique métropolitain (REM) de cohabiter dans le tunnel Mont-Royal. Les responsables du REM ont déjà confirmé qu’ils entretenaient des discussions avec VIA Rail — responsable du projet de TGF — à ce sujet.

« J’ai adoré la position de la mairesse de Montréal sur l’accès au tunnel du mont Royal. C’est central, le noeud est là », s’est réjoui le maire de Québec, Régis Labeaume. « C’est ça qui peut faire la différence entre un projet et pas de projet. Alors, je remercie Valérie de l’avoir fait. […] Pour les gens de Québec, c’est merveilleux », a-t-il ajouté.

Le monorail

Ni Régis Labeaume ni Valérie Plante n’ont discuté récemment du projet de monorail devant lier leurs deux villes.

Le premier ministre, Philippe Couillard, l’a présenté en novembre comme un « projet phare pour le nouveau Québec ». Puis il l’a discrètement enterré, devant la grogne qu’il a provoquée chez les élus de la Mauricie, qui y ont vu une menace à la concrétisation du TGF, dont le projet est dans les cartons depuis plusieurs années.



« On n’en a plus entendu parler, hein ? En tout cas, moi, je n’ai pas eu de nouvelles », a déclaré Valérie Plante au sujet du monorail. À côté d’elle, Régis Labeaume dodelinait de la tête.

En dépit de son appui au TGF — et même s’il le « répète depuis dix ans » —, le maire Labeaume a insisté pour rappeler qu’il privilégie avant tout un projet de train à grande vitesse (TGV). « Moi, personnellement, je souhaite encore qu’un jour, le gouvernement fédéral décide de construire un TGV. Je pense qu’on mérite ça et que c’est nécessaire éventuellement, a-t-il dit. Il n’y a personne à qui je n’en ai pas parlé. »

La mairesse de Montréal a fait preuve de plus de retenue. « Toute option de mobilité, je suis enthousiaste, a-t-elle déclaré. Présentement, on parle plus du TGF. Mais s’il y avait d’autres projets […], je suis plus dans l’idée d’avancer rapidement, avec un lien qui serait rapide, efficace pour la population. »

alérie Plante and Régis Labeaume signed Friday their support for a high-frequency train project (TGF), which could link the two cities they run, Quebec City and Montreal.
In a speech to the Quebec City Chamber of Commerce, the Mayor of Montreal emphasized the importance of allowing the projects of TGF and Réseau électrique métropolitain (REM) to coexist in the Tunnel Mount Royal. EMN officials have already confirmed that they are in discussions with VIA Rail - the TGF Project Leader - on this issue.
"I loved the position of the Mayor of Montreal on access to the Mount Royal Tunnel. It's central, the knot is there, "welcomed the Mayor of Quebec, Régis Labeaume. "That's what can make the difference between a project and no project. So, I thank Valérie for doing it. [...] For the people of Quebec, it's wonderful, "he added.
The monorail
Neither Régis Labeaume nor Valérie Plante have recently discussed the monorail project to link their two cities.
Premier Philippe Couillard introduced it in November as a "flagship project for the new Quebec". Then he discreetly buried him, in front of the grumbling he provoked among the elected officials of the Mauricie, who saw there a threat to the realization of the TGF, whose project has been in the cards for several years.
"We did not hear about it anymore, did we? In any case, I did not have any news, "said Valérie Plante about the monorail. Next to her, Régis Labeaume nodded.
Despite his support for the TGF - and even if he has been "repeating it for ten years" - Mayor Labeaume has insisted that he prefers a high-speed train (TGV) project. "Personally, I still wish that one day, the federal government decides to build a TGV. I think we deserve that and it's necessary eventually, he said. There is no one to whom I have not spoken. "
The Mayor of Montreal has shown more restraint. "Any mobility option, I'm excited," she said. Currently, we are talking more about TGF. But if there were other projects [...], I'm more in the idea of ​​moving quickly, with a link that would be fast, effective for the population. "

No comments:

Post a Comment