Welcome to HIGH SPEED RAIL CANADA

Collective Against Empty Trains Fights VIA Rail Canada High Fares

There is a new group in Montreal waging war on the ridiculous high price fares at VIA Rail Canada. The Collective Against Empty Trains has started a petition and website in english and french.

They are fighting against what many Canadians have known for years, VIA Rail's high fares keep people from taking the train. The following photo from the Empty Trains website clearly demonstrates the effect of VIA's high prices between Quebec and Montreal.

Photo taken aboard the Quebec City-Montreal Train 29 on April 23rd 2018 showing two "cars" (#5 and #6) which stayed entirely empty during the whole trip. Tickets for this train were going for 69$ (one way) at the time of its departure.
The Collective states that one way Quebec City-Montreal fares should always be available until all seats sell out in the 20$ range. Such a price would most certainly fill a lot of the empty train seats that are a common sight today. This fare pricing makes sense but VIA Rail's pricing results in the empty seats as shown above.

We will do our part to promote this group. We all need to sign their petition. The Collective Against Empty Trains spokesperson is Greg Sadetsky and he can be contacted on through their website https://emptytrains.com , https://trainsvides.com or by email info(at)emptytrains.com. #emptytrains


Québec et Montréal scellent le sort du TGF

Le Devoir - Marie-Michèle Sioui à Québec5 mai 2018 Montréal
   
English follows

Valérie Plante et Régis Labeaume ont scellé vendredi leur appui à un projet de train à grande fréquence (TGF), qui pourrait relier les deux villes qu’ils dirigent, Québec et Montréal.

Dans un discours devant la Chambre de commerce de Québec, la mairesse de Montréal a souligné l’importance de permettre aux projets de TGF et de Réseau électrique métropolitain (REM) de cohabiter dans le tunnel Mont-Royal. Les responsables du REM ont déjà confirmé qu’ils entretenaient des discussions avec VIA Rail — responsable du projet de TGF — à ce sujet.

« J’ai adoré la position de la mairesse de Montréal sur l’accès au tunnel du mont Royal. C’est central, le noeud est là », s’est réjoui le maire de Québec, Régis Labeaume. « C’est ça qui peut faire la différence entre un projet et pas de projet. Alors, je remercie Valérie de l’avoir fait. […] Pour les gens de Québec, c’est merveilleux », a-t-il ajouté.

Le monorail

Ni Régis Labeaume ni Valérie Plante n’ont discuté récemment du projet de monorail devant lier leurs deux villes.

Le premier ministre, Philippe Couillard, l’a présenté en novembre comme un « projet phare pour le nouveau Québec ». Puis il l’a discrètement enterré, devant la grogne qu’il a provoquée chez les élus de la Mauricie, qui y ont vu une menace à la concrétisation du TGF, dont le projet est dans les cartons depuis plusieurs années.

Le projet de monorail à grande vitesse Québec-Montréal progresse

 Le projet de monorail à grande vitesse Québec-Montréal progresse

NOTE: English version follows this article. 

Agence QMI, Lundi 16 avril 2018
 Les promoteurs du monorail à grande vitesse entre Québec et Montréal, qui ont dévoilé leur projet en novembre, poursuivent leur travail, qui progresse bien.

Selon eux, le monorail se distingue de deux façons. «Le gros, gros avantage du monorail, c'est que toute la motorisation se fait au-dessus et est protégée par un dôme, a expliqué Patrick Leclaire, de la Coop MGV, en entrevue à TVA Nouvelles. Donc, toutes les problématiques par rapport au climat, bien, on ne les vit pas. On n'a pas besoin de déneiger, déglacer le verglas. On n'a aucune problématique parce que, non seulement c'est recouvert, mais, en plus, c'est un environnement contrôlé.»

monorail à grande vitesse Québec-Montréal


La première maquette présentée par les promoteurs montre de quoi aurait l'air le monorail: un train aérien qui filerait à 250 km à l'heure entre les deux voies de l’autoroute 20.

Techniquement, le projet apparait réaliste aux yeux de ses promoteurs. «La plupart des composantes que vous voyez ici existent déjà aujourd'hui et certaines de ces composantes-là sont déjà vendues sur le marché.

Le plus important, c'est d'intégrer l'ensemble des technologies pour en faire un transport à grande vitesse», a souligné M. Leclaire.

La Coop MGV a développé deux projets de monorail urbain: un pour Montréal, complémentaire au métro, et un pour Laval. Le viaduc passerait notamment sur le boulevard Curé-Labelle, à Laval. Il filerait à 30 mètres dans les airs, au-dessus des véhicules.

«L'utilisation de la troisième dimension va être de plus en plus... utile et visible, a soutenu Richard Moufarrège, de la Coop MGV. Comme dans les films de science-fiction, on voit les véhicules se promener entre les tours. C'est le début de l'utilisation de la troisième dimension.»

L'idée paraît futuriste, mais elle est réaliste, jugent les promoteurs.